LEONARDO

1ère partie

> Les étudiants de 1ère année de l'ESM dirigés par Alexandros Markeas, compositeur et Yaïr Barelli, chorégraphe, artiste en compagnonnage d'Art Danse, centre de développement chorégraphique national, proposent un hommage poétique et décalé à Léonard De Vinci à travers une multitude de performances musicales et dansées, déployées dans différents espaces de la Vapeur.

La lecture du carnet de notes de l’artiste sera leur première source d’inspiration :  ses visions, ses découvertes, ses interrogations, ses prémonitions, sa poésie, seront au cœur d'un univers musical énergique et onirique à la fois. La musique trouvera son inspiration et son développement autour de deux sources poétiques :
- le rythme : danses entrainantes, voix scandées, percussions explosives se réuniront pour refléter la pensée foisonnante et la recherche acharnée de la structure du monde à laquelle il s’est consacré.
- la contemplation : musiques lentes et méditatives évoqueront la sensibilité particulière de l’artiste.

Ainsi contrastée et vivante la performance souhaite entrainer les jeunes interprètes dans un lieu imaginaire où la pensée scientifique et la poésie se rencontrent, se heurtent et se mélangent.

> Ze Tribu Brass Band (fanfare vitaminée / FR)
Funk, jazz, musiques traditionnelles colombiennes, musiques urbaines éthiopiennes et composition de ses propres morceaux. Plus de 30 musiciens amateurs et professionnels partagent leur répertoire original avec amour !
 

2ème partie

> Dordogne (hardcordes / FR)
Gravitant dans le milieu des musiques traditionnelles, ces trois bougres se retrouvent autour d'un bug sonore, une faille qui fouine dans le math-rock, le trad' déviant, les riffs qui déboitent la tête, le tout dans un bel esprit d'amplis à lampes et de pieds qui shoot des pédales de fuzz.

> Super Parquet (transe auvergnate / FR)
L'adéquation des mélodies traditionnelles du Centre France et des musiques expérimentales électroniques, ça n’existait pas, ce quintet l’a inventé. Le banjo, la cornemuse et l’orgue de barbarie se mêlent aux beats electro pour former un ensemble tiré d’une fête de village se terminant en rave party. À défaut de réviser vos pas de bourrée auvergnate, plongez dans la transe.

-------------------------------------------------------------------------------

Le Tribu Festival fête sa 20ème édition du 27 septembre au 6 octobre à Dijon et agglomération. Un lieu de convergence, où les musiques improvisées, les musiques urbaines d’Afrique, le jazz, l’électro et le hip hop vont résonner ensemble. Avec plus de 20 spectacles, 100 artistes, musiciens et interprètes invités, 8 lieux investis, 3 jours festifs au bord de l’eau, des rencontres, des actions musicales, etc.
> infos / réservations : www.tribufestival.com


© Vincent Arbelet